AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Les membres déjà enregistrés et validés, doivent choisir un nouveau groupe!
Le Deal du moment : -84%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
23.95 €

Partagez
 

 walking on air (r/hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sutton Fawkes
one l a s t time i need to be the one takes you h o m e;
Sutton Fawkes

Messages : 611
Subscribed : 10/10/2014
Credits : © argents, tumblr.
Face + dc : nina dobrev (dc: laura, tiff et leigh)
Pseudo : hales, clau.
Job + $ : propriétaire d'un refuge pour animaux, $$$.
Heart status : lately i've been waking up alone.
Years-old : twenty-six yo.

Feuille de personnage
RELATIONSHIP:

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyLun 27 Oct - 23:38

emrys and hunter
And I told you to be patient, and I told you to be fine, and I told you to be balanced, and I told you to be kind, and in the morning I'll be with you, but it will be a different kind. 'Cause I'll be holding all the tickets, and you'll be owning all the fines. Come on skinny love, what happened here?

Ces mains engourdis font place à un sentiment d'exaspération sur son visage. Jetant la tonne de photo au sol avec un soupir - et cri - de colère. Rien ne faisait, rien n'allait. Pourquoi s'était-elle obstinée à engagé ce photographe piètre? Elle avait besoin de photo de qualité pour sa boutique. Quelqu'un qui était prêt à rendre ces intérieurs magnifiques grâce à un appareil. Ce n'est pas comme si elle ne savait pas ce qu'elle faisait tout de même! Emrys avec le temps, avait apprit tout des aléas de son métier de décoratrice d'intérieur. Ou plutôt de designer, puisqu'elle remplissait une pièce de A à Z. Préférant le salon ou la chambre, disons que rendre une salle de bain 'appétissante' pour le marché, devenait difficile. Elle avait besoin de plus qu'un photographe, elle le savait. Un artiste. Quelqu'un qui peut manger la photographie. Et bien sur, une seule personne peut aussi bien le faire; Hunter. Seulement, depuis la dernière fois... disons simplement qu'ils préfèrent ne pas se confronter. Emrys - ou plutôt Sutton - et Hunter avaient une longue histoire qui datait d'il y a longtemps. En y pensant, un sourire parcouru ces lèvres roses. Il était déjà élégant, gentleman, avait un coeur plus grand que l'univers, mais surtout, il aimait inconditionnellement. Tout ça grâce à Amelia. Qui aurait pu pensé qu'après plusieurs années de bonheur, ce serait cette même personne qui les avaient introduit un à l'autre, qui les détruiraient, eux et leur idylle parfaite. Sutton était persuadé que Hunter était le bon. Et même en se redessinant, elle restait un brouillon à cause de lui. En le voyant toquer à sa porte tant d'année plus tard, son coeur c'était emballé. Il l'avait quitté. Enfin, elle l'avait quitté pour quelques jours seulement et il était parti. Amelia n'avait jamais donné de raison précise. Et jamais Sutton aurait pu se douter de la trahison de Amelia. Sutton qui avait perdu sa mère, était à fleur de peau et avait besoin de silence, de distance. Elle avait prit quelques affaires, écrit une lettre à son amour et était parti quelques jours chez de la famille. En revenant, il était parti. La vérité la tuait. Amelia n'avait pas donné la lettre à Hunter, volontairement, en lui disait que Sutton était partie, et elle ne savait pas pourquoi, où, etc. C'est en parlant avec Hunter qu'elle s'en rendit compte. Quand elle mentionna la lettre, son froncement de sourcil. Et puis la question à double tranchant; "Quelle lettre?" Sutton expliqua alors la vérité à Hunter. Sa moue ne la rassura pas et elle se rendit chez Amelia pour avoir la vérité. Aucun d'eux n'étaient en erreur, ils avaient été trahis, malmené et manipuler sur toute la ligne. Mais maintenant qu'ils savaient la vérité, qu'est-ce-qui allait changer entre eux?

Emrys ferma les yeux une minute avant de se diriger vers sa penderie. Encore en pyjama à cette heure tardive, elle se résolue à prendre les services de son ex, pour lequel son coeur avait reprit sa chamade enivrante. Putain de sentiments à la con! S'il n'était pas venu complètement bourré chez elle, en la suppliant, peut-être que rien de tout ça ne serait arrivé. Peut-être que leurs caresses, que ce moment tendre, que ces baisés, ne seraient pas arrivé. Pourquoi avaient-ils craqués? Et deux fois au lieu d'une... Elle qui avait espéré que Hunter ne parte plus jamais, s'était vu déchiré en réalisant qu'il ne reviendrait pas pour une soirée de sexe. Elle se surprit à espéré qu'ils refassent la même erreur des centaines de fois. Après tout, faire l'amour avec Hunter était la plus chose sur terre. Emrys s'habilla simplement, une robe grise foncé fleuri, une veste en jeans mi-longue, des bottillons pour accompagné. Rapidement elle prit ces clés et parti vers le studio de son ex-amoureux. Ça ne lui prit pas quinze minutes à s'y rendre, à son grand désespoir. Elle entra, sorti une carte de son sac, avec le nom de sa boutique. Le S&J Design Shop. Il reconnaîtrait les initiales. Sutton & Jaxhem. Emrys s'éclaircit la voix. « Hunter? Allô, tu es là? » La silhouette élancé et svelte de Hunter arriva en moins de quelques secondes. « J'ai besoin de ton aide. » Elle lui tendit la carte, frissonnant lorsque leur doigts se touchèrent. Comment ça se pouvait, qu'après tant d'années, les sentiments soient toujours si présent? Si vif? Pourquoi ne pouvait-elle pas l'oublier? Le supprimer de sa vie?

_________________
someone tell me when i can start a g a i n and rewrite this story. how long can i stay, l o s t without a way to rewrite, i wish i could r e w r i t e this story. / COLLINSDOBREV


Dernière édition par Sutton Fawkes le Mar 2 Déc - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://ultraviolence.forum-canada.com
Hunter Forbes

Hunter Forbes

Messages : 41
Subscribed : 24/10/2014
Credits : undercover

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMar 28 Oct - 21:53


EMRYS&HUNTER
Dans l'annexe de la galerie aux lumières tamisés, Hunter regardait de vieux clichés, il y en avait beaucoup. Chacune des époques de sa vie était marqué par une série de photographies que, malgré la souffrance parfois, il n'avait jamais laissé. En revenant ici, il n'avait pas encore rouvert la boîte. Jusqu'à aujourd'hui. Mille et une images s'y trouvait, dévoilant le tracer de son existence. Des photos de Louise, du temps ou elle était encore celle qu'il aimait éperdument, lorsqu'elle était encore madame forbes, ou tout du moins, la madame forbes d'Hunter et pas celle de son frère. Des photos de son frère aussi, des portraits de famille tout entier teintés de bonheur et de mélancolie. Amelia sur certaine des photos, ravivant l'amertume, la tristesse et tant de choses perdues. Et perdu dans l'amas de photo, toutes celles d'Emrys – prénom auquel il a du mal à se faire par ailleurs – Elle et Amelia. Elle au soleil, elle sous la pluie, elle qui cuisine. Elle. Elle. Elle. Puis Sutton riant aux éclats et Hunter qui la scrute avec douceur. Il esquisse un vague sourire au souvenir d'une période qu'ils ont semble-t-il tout deux abandonnés. Qu'aurait été leurs vies si les choses avaient été différentes ? Si les choix avaient changés, si les dés devaient être relancés seraient-ils ensemble ? Seraient-ils heureux ? Mariés ? Divorcés ? Perdus de vus ou venus à se détester ? Quel avenir aurait été le leur sinon celui-ci ? D'un mouvement de la tête, il parvient plus ou moins à jeter ses pensées au loin, se refusant à songer à un avenir factice alors qu'il sait qu'au soir il retrouvera Keegan. Les choses ont changées et personne ne peut savoir aussi bien que lui qu'on ne combat pas le destin.

« Hunter? Allô, tu es là? » Cette voix. Cette voix qu'il connaissait si bien, source de tant de maux, de tant de joie. Créatrice de tant d'émotion en lui. Presque portée par un besoin de voir le visage associé à cet appel familier, il apparaît devant elle. « J'ai besoin de ton aide. » Finalement, son empressement se tarit au souvenir des raisons qui les ont éloigné, au souvenir de cette nuit ou enivré par l'alcool il était allé à sa rencontre. Ivre. Hunter Forbes était ivre. Lui, le gentleman, l'homme aux mille limites, celui qui a toujours le contrôle de lui-même avait, ce soir-là, plongé dans de vils excès. Celui de l'alcool. Mais celui de la luxure aussi. Aussi délectable fut cette nuit, aussi enivrante l'odeur de cette jolie blonde si importante avait pu être il regrettait amèrement la manière dont les choses c'étaient déroulées. « Sutton? » Emrys. Emrys. Emrys. Il le sait pourtant, qu'on l'appelle Emrys maintenant. Mais non, ça n'imprime pas, ça ne fonctionne pas. Sutton. Sa Sutty. Tant mieux alors qu'on la nomme autrement, il sera le seul à encore se rappeler qui elle était autrefois, le seul à encore l'appeler comme ça. Pour une fois, il aura quelque chose d'unique. « Ca ne va pas ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi? » Il la regarde dans les yeux, mais finalement ça s'avère plus compliqué qu'il ne l'avait pensé. Il émane d'elle une aura qui ne cessera sûrement jamais de titiller des sentiments qu'il tente d'enfouir. Et sa beauté. Sa beauté à couper le souffle, comme autrefois, comme toujours. Alors Hunter, tel un enfant, baisse la tête et farfouille dans les papiers administratifs, comme s'il cherchait quelque chose. Son cœur peut-être ? Il semble qu'il vienne tout juste de s'écrouler.



Revenir en haut Aller en bas
Sutton Fawkes
one l a s t time i need to be the one takes you h o m e;
Sutton Fawkes

Messages : 611
Subscribed : 10/10/2014
Credits : © argents, tumblr.
Face + dc : nina dobrev (dc: laura, tiff et leigh)
Pseudo : hales, clau.
Job + $ : propriétaire d'un refuge pour animaux, $$$.
Heart status : lately i've been waking up alone.
Years-old : twenty-six yo.

Feuille de personnage
RELATIONSHIP:

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 29 Oct - 0:33

Une étincelle, une seule, pouvait tout changer. Aussi preux le geste fût-il, pour que Sutton en perde la tête, oubliant même son changement de nom. « Sutton? » Sa voix, la voix de Hunter lui fit lâcher prise, la détendit automatiquement, la rendant calme. Le silence dans la pièce la tuait. Elle pouvait entendre son coeur battre et était certaine qu'il l'entendait aussi. C'était insupportable. D'un geste furtif de langue, elle se lécha les lèvres. Elles étaient sèches, apparemment. Sûrement un des milles effet que Hunter avait sur elle. Même après tant de temps, après toutes ces années; leur chimie était indéniable. Ce malaise qui régnait dans la pièce, ces deux coeurs perdu, ces deux têtes réfléchissant bien trop. C'était tous des signes. Mais aucun des deux n'étaient prêt à les voir. Après tout, si Sutton avait un jour été prêt de lui, avait partager sa vie avec lui, maintenant, ce n'était plus le cas. Elle ne savait pas exactement ce qui c'était passé entre eux. Figer, elle se maintenant sur son sac, un appuie peu fiable. Le fait que Hunter ne l'appelle pas Emrys la ravit. Elle ne voulait pas qu'il prononce ce nouveau nom. Avec lui elle ne voulait être qu'elle-même. Elle était sa Sutton à lui, et rien qu'à lui. Malgré tous les hommes qui étaient passé dans sa vie, un seul l'avait marquer à ce point; Hunter. « Ca ne va pas ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi? » La ramenant à la réalité, Hunter se tenait devant elle à fouiller dans des papiers. Comment pouvait-il rester serin? Ne pas montrer la moindre émotion? Elle se sentait exploser d'émotion. Son aura devait être multicolore en sa présence. Comment pouvait-il ne pas vouloir revenir sur cette nuit-là? Où tous les deux, sous l'effet de l'alcool avait laissé tomber tous les regrets pour faire place à quelque chose de magnifique. Sutton se rappelait de cette nuit-là, elle se tenait solidement à ces souvenirs, se surprenait même à souhaiter qu'ils ne soient pas un rêve. Si sa tête tentait d'oublier Hunter, et avait presque réussi, c'était un autre cas en ce qui concernait son coeur. « J'aurais besoin de tes services... Pour ouvrir ma boutique... Hum.. je sais pas si tu en as entendu parler. Le S&J Design Shop? J'ai besoin d'un bon photographe pour prendre des intérieurs en photos. De préférence ceux que j'ai fait... Et euhm... je te payerais, bien sûr.. J'ai essayé cinq autres photographe, mais... Ils n'étaient pas toi. » Répété son petit discours devant le miroir pendant plus de trois jours, ne l'avait amené à rien. Le bégaiement n'était pas parti. La timidité non plus. Mais en plus, elle n'arrivait même pas à le regarder dans les yeux. Bien entendu, Hunter, pourrait aussi bien refuser qu'accepter. C'était un gros contrat pour elle, de faire partenariat avec son ex-amoureux. Mais, pouvait-elle vraiment l'appeler ex-amoureux? Étant donné qu'elle était encore amoureuse de lui? Était-ce normal, d'éprouvé ces sentiments même après tout ce temps? « Je viens aussi te parler de ce qui s'est passé depuis que tu as toqué à ma porte. Dont Amelia et... cette nuit-là.. où tu étais bourré. » Sutton retint un rire en prononçant ces mots. Mais bien entendu, elle ne fût pas capable et s'éprit d'un fou rire. « Je suis désolé. Mais toi? Ivre? C'est.... comment dire. Spéciale. » Non pas qu'elle avait aimé qu'il se mette dans un état pareille à cause d'elle. Sa vie était-elle si terrible, pour qu'il se soit mit à l'alcool de cette façon? Elle n'espérait pas. Hunter méritait tout le bonheur du monde. Il était l'homme que toute femme qui se respecte et qui veut une famille, voudrait épousé. Hunter était l'homme parfait, le mari, le père, que quiconque aimerait avoir pour elle. Et Sutton la première. Elle qui avait un jour goûté à la vie avec lui, savait de quoi elle parlait quand elle disait que Hunter avait été l'expérience amoureuse de sa vie. « Tu as sûrement des questions en ce qui concerne Amelia... Sur la vérité. Tout comme moi. Et peut-être que tu en as sur... la nuit passé ensemble aussi. » Et en l'espace de quelques secondes, tout ce sur quoi elle avait travailler en passant de Sutton à Emrys, s'effondra. Elle ne voulait plus être Emrys si cela voulait dire être loin de Hunter. Son visage avait prit de l'âge, tout son corps en avait prit. Tout son être. Mais ces différences, cet âge, l'attirait encore plus maintenant. Son parfum, ces cheveux, cette barbe, ces yeux... Elle craquait à nouveau chaque fois que son regard le croisait, chaque fois que son odorat reconnaissait son odeur, chaque fois que leurs corps se touchaient. Sutton voulait retomber en amour avec lui. Mais quelque chose lui disait, que jamais elle ne pourrait récupéré l'amour du seul homme qu'elle est aimé plus qu'elle-même. L'homme de sa vie était bien loin devant elle, et derrière, elle trainait de la patte et pleurnichait. Ils avaient été séparé à cause de son erreur à elle. Si elle n'était pas parti, si elle c'était ouverte à Hunter, avait partagé sa peine et sa douleur, ils seraient encore ensemble. Sutton en y pensant baissa la tête un moment. Pourquoi... Pourquoi Amelia lui avait-elle fait ça?

_________________
someone tell me when i can start a g a i n and rewrite this story. how long can i stay, l o s t without a way to rewrite, i wish i could r e w r i t e this story. / COLLINSDOBREV
Revenir en haut Aller en bas
https://ultraviolence.forum-canada.com
Hunter Forbes

Hunter Forbes

Messages : 41
Subscribed : 24/10/2014
Credits : undercover

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 29 Oct - 1:28


EMRYS&HUNTER
« J'aurais besoin de tes services... Pour ouvrir ma boutique... Hum.. je sais pas si tu en as entendu parler. Le S&J Design Shop? J'ai besoin d'un bon photographe pour prendre des intérieurs en photos. De préférence ceux que j'ai fait... Et euhm... je te payerais, bien sûr.. J'ai essayé cinq autres photographe, mais... Ils n'étaient pas toi. » S&J ? Initial de deux prénoms qui semblent oublié, celui qu'elle avait autrefois. Et son second à lui. Hunter se faisait peut-être des films simplement parce que la présence de Sutton le troublait mais il se plaisait à croire qu'elle pouvait avoir laissé une part de lui auprès d'elle dans son quotidien. Peut-être qu'il devenait mégalo, un brin égocentrique d'y voir là un message, mais il se surprit à esquisser un sourire. Puis il sent son cœur se gonfler d'une joie immense. Ils n'étaient pas lui. Comme autrefois lorsqu'il était le seul pour elle, comme lorsqu'ils étaient unis, qu'ils avaient tant besoin l'un de l'autre sans jamais pouvoir se séparer. Bien sûr, elle parle de travail. De quoi d'autre ? Mais le souvenir de leurs moments passés ensemble associé à cette phrase mise hors contexte laisse un vague espoir d'utopie en lui. « Je viens aussi te parler de ce qui s'est passé depuis que tu as toqué à ma porte. Dont Amelia et... cette nuit-là.. où tu étais bourré. » Maître de ses émotions, Hunter reste stoïque, il n'en demeure pas moins que tout son être se crispe au souvenir d'Amelia, comme la guillotine sur leur relation, un geste qu'aujourd'hui encore Hunter ne parvenait pas à comprendre. « Je suis désolé. Mais toi? Ivre? C'est.... comment dire. Spéciale. » Instantanément, il se détendit. Certes, vexé par la chute de la phrase de Sutton mais également parce qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire de façon stupide devant son éclat de rire qui lui donnait l'air rayonnante. Plus encore que d'habitude en tout cas, si c'était possible. Mais cette aparté de bonne humeur s'acheva sur une note beaucoup moins légère, le rendant de nouveau crispé. « Tu as sûrement des questions en ce qui concerne Amelia... Sur la vérité. Tout comme moi. Et peut-être que tu en as sur... la nuit passé ensemble aussi. » Hunter plongea de nouveau le nez dans ses papiers, entassant avec précisions ceux qui se trouvait derrière le comptoir avant de les tasser précautionneusement pour remettre en place autant son lieu de travail que son esprit en plein foutoir. A défaut de pouvoir remettre son cœur en ordre, en tout cas. « S&J? » Il esquisse un sourire, toujours persuadé qu'il se fait des idées, se permettant toutefois de poser la question. « Et bien moi je suis là. » Il la regarde un instant. Un court instant. Et perd pieds dans la clarté de son regard. « Pour .. pour le travail je veux dire. Et pour la paye, on verra plus tard. » De nouveau il sourit, un sourire compatissant, un sourire qui signifie si peu de choses et en même temps tellement de sentiments à la fois.

« Je sais que ce n'est pas dans mes habitudes, j'ai perdu le contrôle de moi-même et j'en ai encore honte aujourd'hui tu sais. » Il se sent perdu, le cerveau criant de ne pas oublié qu'il est déjà engagé ailleurs, auprès de Keegan. Et le cœur qui souffle qu'elle ne sera jamais l'amour de sa vie puisqu'il semblerait bien, preuve en est à chacune de leur rencontre, que la seule qui puisse autant faire battre son cœur se trouve devant lui, abordant un sujet houleux qui le blesse encore chaque fois qu'il ose y songer. « Sutton je ne veux pas ... » en parler ? Si bien sur qu'il le voulait. Mais pas pour Amelia. Pas pour sa trahison à elle, puisque celle-là, Hunter pouvait en faire abstraction, il avait souffert certes mais c'était bien différent de la souffrance qu'il avait enduré quand Sutton était partie. « J'ai cessé de voir Amelia, ce qu'elle a fait … je ne lui pardonnerais pas mais ... » Quelque part dans son corps, les organes se tordent, la douleur d'antant refait surface comme si elle datait de la veille, comme si rien ne s'était passé de plus depuis. Il avait l'étrange impression que cette souffrance n'était jamais partie, qu'elle était juste restée cachée quelque part en lui avant de revenir tel un coup de poignard dans ses sentiments. « Pourquoi t'es partis toi ? Pourquoi tu m'as laissé ? Avec ou sans cette lettre, tu as quand même mis les voiles. » Il tente de garder le contrôle de ses émotions mais, chose rare connaissant Hunter, il n'y parvient pas. Quelque chose dans sa voix se brise et son regard ne peut que trahir le feu qui vient de se rallumer dans son estomac, brûlant des parcelles de lui à mesure qu'il attend la réponse de cette jolie blonde qui sait tant le torturer mais qu'il aime tant également. Finalement, il ose. Il relève enfin la tête, le regard toujours dévasté, planté dans ceux de Sutton. « Est-ce que tu parviens à imaginer ou nous en serions si tu ne m'avais pas laissé ? » Il soutient son regard, de longues secondes. De bonheur. De souffrance. Rien n'est jamais blanc ou noir avec Sutton. Il y a toujours les nuances, le gris, la grisaille. La joie qui vous poignarde. Rien de logique. Juste de l'amour.



Revenir en haut Aller en bas
Sutton Fawkes
one l a s t time i need to be the one takes you h o m e;
Sutton Fawkes

Messages : 611
Subscribed : 10/10/2014
Credits : © argents, tumblr.
Face + dc : nina dobrev (dc: laura, tiff et leigh)
Pseudo : hales, clau.
Job + $ : propriétaire d'un refuge pour animaux, $$$.
Heart status : lately i've been waking up alone.
Years-old : twenty-six yo.

Feuille de personnage
RELATIONSHIP:

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 29 Oct - 2:24

Dès l'instant où Sutton était venu au monde, elle avait été un mélange de noir et de blanc. Sa mère ne cessait de lui dire qu'elle n'était ni un ange ni un démon, seulement bien au centre. Jamais trop de ci ou de ça. Elle était juste et honnête. La plupart du temps objective. Elle aimait ou n'aimait pas. Que ce soit en matière de nourriture ou en amour. Bien que depuis quelques années, elle est seule pour des raisons évidentes. Son instabilité en amour ayant augmenté avec le temps, apparemment. Ces yeux fixent Hunter. Son souffle devient lourd. Son coeur bat trop rapidement. Elle doit détourner les yeux pour retrouver un état presque normale. Enfin, prêt de la normalité. Comment un seul homme, une seule personne, peut-elle lui faire cet effet? Comment peut-il, en se tenant debout, là, être si magnifique? Être envoutant? A-t-il déjà utilisé un charme sur elle, pour qu'elle soit aussi.. accroché à lui? Il n'en fait aucun doute. Soit elle est folle, soit il a un charme incontrôlable sur elle. Ce qui pouvait devenir dangereux. Sutton serait même prête à aller se jeter en bat d'un pont avec lui, si cela veut dire qu'ils pourront être ensemble pour toujours. Elle secoue la tête revenant à elle. « S&J? » Elle ne peut que sourire en retour. Il se doute déjà des initiales de leur significations. Et elle ne prend pas de temps pour le lui dire. « Sutton et Jaxhem » Elle le regarde doucement avec un sourire sur le visage. Devant elle se dresse un ange et il est dur de le regarder sans être aveuglé. Mais surtout, il est dur de ne pas pleurer ou regretter. Parfois, quand elle repense au pensé, elle se surprend à pensé qu'elle aurait ne pas être parti au Texas. « Et bien moi je suis là. » Sutton le regarde un instant, voulant que ces mots veulent dire plus que ce qu'elle pense. Que ce ne soit pas que pour le job. Mais, c'était comme si Hunter avait entendu ces pensés. « Pour .. pour le travail je veux dire. Et pour la paye, on verra plus tard. » Et puis il en vient à parler de sa buverie. De sa sortie dans les bar. « Je sais que ce n'est pas dans mes habitudes, j'ai perdu le contrôle de moi-même et j'en ai encore honte aujourd'hui tu sais. » Sutton fronce le regard. Pourquoi avoir honte? Il n'y a pas de honte à avoir. Qui ne s'est jamais bourré à un tel point, qu'il en est ivre? Même elle a dut le faire à plusieurs reprises. Que ce soit avec Amelia, Nohe ou Lyla. Surtout Lyla. Elle acquiesce doucement avec un doux et petit sourire sur les lèvres, un peu déçu cependant. Oh qu'est-ce-qu'elle aurait donné pour rembobiner... Vient ensuite le sujet tant redouté, celui de Amelia. De celle qui les a détruit tous les deux. Qui a détruit ce qu'ils avaient par jalousie. Jamais Sutton ne lui pardonnerait. Elle avait même coupé les ponts avec elle la seconde après avoir découvert la vérité. Après que Amelia lui est admit en plein visage. « J'ai cessé de voir Amelia, ce qu'elle a fait … je ne lui pardonnerais pas mais ... » Mais? Mais quoi? Sutton meurt tout à coup à l'idée de connaître la suite. Mais? Mais toi oui? Mais quoi?« Pourquoi t'es partis toi ? Pourquoi tu m'as laissé ? Avec ou sans cette lettre, tu as quand même mis les voiles. » La question est légitime. Il a le besoin de savoir et surtout le droit. Mais au fin fond de son âme, elle ne veut pas en parler à nouveau. Et puis quelque chose la tourmente. "Mis les voiles". Mais qui a dit qu'elle avait mit les voiles? Sutton n'était en réalité, que partie à quelques kilomètres, soit au Texas, pour trois jours afin de rendre visite à sa famille pour faire son deuil et les prévenir en personne pour les obsèques de sa mère. N'était-ce pas légitime de sa part, de partir pour aller voir de la famille? De vouloir un moment seule, éloigné de sa vie de tous les jours? Elle répond néanmoins à la question. « Hunter... je ne sais pas ce qu'elle t'a dit... Mais je suis partie trois jours à Houston pour prévenir ma famille en personne que ma mère était morte et pour prévoir les obsèques. » Elle reste planter à le regarder. Il ne connaissait pas la vérité. Il ne pouvait pas le savoir. S'il était resté ne serait-ce qu'un jour de plus, ils se seraient probablement croisé, vu. Et ils seraient toujours ensemble. Elle ferme les yeux un moment. Non, c'est beaucoup trop de pensé avec des 'et si'. Bien sûr, ils n'en seraient pas là où ils en sont. Mais est-ce-qu'ils seraient toujours ensembles? Étaient-ils à ce point des âme-sœurs? Sans aucun doute... Et ça brisait Sutton en milles morceau. Son coeur souffrait chaque jour du départ de son amoureux. « Est-ce que tu parviens à imaginer ou nous en serions si tu ne m'avais pas laissé ? » "Si tu ne m'avais pas laissé." Sutton manque s'étouffer. Elle plante ces yeux dans ceux de Hunter stupéfaite. Elle ne l'a pas laissé. Elle avait besoin de distance. Trois jours n'est tout de même pas de la distance, non? Elle avait eu besoin de ce temps pour elle, sa mère venait de partir. Une douleur l'atteins en plein coeur et elle tressaillit. Non. Elle ne peut pas être coupable de leur séparation... Ce serait trop à supporter pour son coeur. Pour elle-même. Pour son bien-être. « Je crois que nous connaissons tous les deux la réponse. » Sutton s'approche de Hunter, dépose une main sur la sienne et regarde leurs mains un instant avant de relever le regard vers lui. « Tu seras toujours mon Hunter. Et je serai toujours ta Sutty. Peu importe où la vie nous amène, une partie de nous restera toujours auprès de l'autre. » Pour toujours et à jamais. Plus fort encore qu'une promesse de mariage. S'étendant jusqu'à leur vie future. Jusqu'à leur réincarnation, si tel est le cas.

_________________
someone tell me when i can start a g a i n and rewrite this story. how long can i stay, l o s t without a way to rewrite, i wish i could r e w r i t e this story. / COLLINSDOBREV
Revenir en haut Aller en bas
https://ultraviolence.forum-canada.com
Hunter Forbes

Hunter Forbes

Messages : 41
Subscribed : 24/10/2014
Credits : undercover

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 29 Oct - 11:35


EMRYS&HUNTER
« Sutton & Jaxhem » Il sourit, touché, ému par la véracité de ses pensées. Mais l’incompréhension aussi, pour leurs vies qui ont tant changé mais qui sont toujours liées. Comment deux personnes peuvent-elles rester si lier ? La mère d'Hunter aurait parlé d'âme sœur, sans doute avait-elle raison. Chaque fois que Sutton était loin de lui, il avait l'impression d'avoir perdu il part de lui-même. Elle était lui. Elle était une part de lui. La meilleure sans doute, voilà pourquoi il se sentait si perdu en son absence. « Hunter... je ne sais pas ce qu'elle t'a dit... Mais je suis partie trois jours à Houston pour prévenir ma famille en personne que ma mère était morte et pour prévoir les obsèques. » Il relève la tête vers Sutton, le regard sombre, triste ou déstabilisé. Il ne parvient plus vraiment à savoir ce qu'il ressent à cet instant. « Tu sais que je suis désolé pour ta mère Sutty … Tu aurais du me le dire à moi. Pas dans une lettre. Tu sais que j'aurais respecté ton besoin de solitude.  » Il soupire doucement, il y a tant de quiproquo dans leur histoire, tant de choses non dites, non faites qui ont peu à peu effiloché leur relation. Pour finalement les séparés. « Je crois que nous connaissons tous les deux la réponse. » Sutton s'approche de Hunter, dépose une main sur la sienne et regarde leurs mains un instant avant de relever le regard vers lui. « Tu seras toujours mon Hunter. Et je serai toujours ta Sutty. Peu importe où la vie nous amène, une partie de nous restera toujours auprès de l'autre. » « Je suppose que tu as raison Sutty mais …  » Les mots se perdent dans sa gorge. Il sait ce qu'il se doit de lui avouer, ce qu'il ne peut lui cacher de cette façon. Oh bien sur, dans la forme il ne doit rien à Sutton, il n'est pas obliger de faire cet aveu. Mais il se sentirait usurpateur d'être aussi enclin à écouter ses émotions sans montrer un aspect de sa vie qu'elle ne connaît pas. « Tout est tellement différent maintenant je .. on est resté éloigné quelques temps et je … je ne suis plus seul. » Avec délicatesse, il retire sa main caché sous celle de Sutton. Déjà, son contact lui manque et il voudrait la remettre, il voudrait la prendre dans ses bras, ne plus jamais la lâché, garder cette jolie tête blonde dans le creux de son cou et embrasser sans cesse sa tête, respirer l'odeur familière de ses cheveux. Mais il ne peut pas, il est trop respectable pour bafoué la fidélité donné à Keegan, il sait ce qu'est la tromperie et malgré lui, il ne peut plus rebrousser chemin. « On a fait du chemin toi et moi depuis notre rencontre, pas vrai ? Je crois qu'on a subis pas mal de choses, ensemble ou séparément. Et crois-moi, chacun de nos instants étaient sans doute les plus forts de mon existence. » Sa main vient doucement caresser la joue de Sutton, un sourire triste sur les lèvres puis retombe mollement le long de son corps. « Et tu seras toujours ma Sutty oui .. mais plus comme avant. » Croit-il seulement à ses paroles ? Alors qu'il achève sa phrase, Hunter ne sait pas si ce sont les espoirs de Sutton qu'il brise ou bien les siens. Lequel d'eux deux vient-il de poignarder le plus fort en prononçant ses mots dont il ne croit rien ? Lui, sans aucun doute. Suicide sentimental.



Revenir en haut Aller en bas
Sutton Fawkes
one l a s t time i need to be the one takes you h o m e;
Sutton Fawkes

Messages : 611
Subscribed : 10/10/2014
Credits : © argents, tumblr.
Face + dc : nina dobrev (dc: laura, tiff et leigh)
Pseudo : hales, clau.
Job + $ : propriétaire d'un refuge pour animaux, $$$.
Heart status : lately i've been waking up alone.
Years-old : twenty-six yo.

Feuille de personnage
RELATIONSHIP:

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 29 Oct - 20:45

Se blâmer était difficile. Presque impossible. C'était affreux de penser qu'elle pouvait être la raison pour laquelle ils s'étaient séparés. Pour laquelle ils avaient prit chacun leur chemin dans la vie. Elle refusait clairement de se mettre ça sur le dos. Non. « Tu sais que je suis désolé pour ta mère Sutty … Tu aurais du me le dire à moi. Pas dans une lettre. Tu sais que j'aurais respecté ton besoin de solitude. » Ce qu'elle redoutait le plus. Ces mots. Comme un coup de poignard en plein coeur. Ce qui faisait le plus mal n'était pas qu'il est prononcé ces paroles, non. C'était le fait que pour la première Sutton se rendait compte de ce qu'elle avait fait. Que probablement, il avait raison quand il sous-entendait qu'Amelia n'avait pas été la seule raison de leur échec. Et ça... ce sentiment, lui faisait un mal intense. Une sorte d'agonie silencieuse. Même si elle avait changer son nom, elle restait Sutton. Emrys comme Sutton sont une seule et même personne. Qu'elle le veuille ou non, c'est la vérité. Toutes les erreurs de Sutton sont les siennes. Et toutes les réussites de Emrys sont les siennes. Pourquoi ne peut-elle pas être un tout? Être à la fois la douce, charmante mais tellement mélancolique Sutton et l'aventurière, spontanée et sociale Emrys. Elle serait alors, le meilleur d'elle-même. Mais comment mettre de coté son passé. Il semblait lui surgir dans le visage depuis quelques semaines. Elle le savait, changer son nom ne lui apporterait pas ce qu'elle voulait. Mais jamais, avait-elle pensé, ne serait-ce un moment, que ces rêves les plus fous deviendraient réalité. Avoir Hunter devant elle dépassait ces rêves les plus fous. Jamais elle n'avait osé penser qu'il reviendrait. Avec raison. Elle était à blâmer. « Je suppose que tu as raison Sutty mais … » Hunter la rendait folle avec ces 'mais' qui n'en finissait plus. Elle voulait seulement qu'il déballe tout ce qu'il avait sur le coeur en une seule fois. Peu importe si c'était blessant, ou non. Si elle devait le voir uniquement de temps à autres dans la rue en allant à sa boutique, elle l'accepterait. Si c'était vraiment ce qu'il voulait. « Tout est tellement différent maintenant je .. on est resté éloigné quelques temps et je … je ne suis plus seul. » Bang. Un coup dans sa poitrine qui la blesse. Sutton ne sait même pas ce qui la blesse le plus dans ces paroles. Le fait qu'il ne soit plus seul, ou qu'il retire sa main. Tout la rend vulnérable. Ne veut-il plus d'elle dans sa vie? Est-ce-qu'il est en train de cacher un message derrière ces paroles? Quelques choses qui ressemble à "te voir me fait trop souffrir". Elle ne pouvait pas le concevoir. Elle baissa la tête, ferma les yeux un moment et quand elle le releva fit un léger sourire. « C'est bien! ... je veux dire que tu es trouvé quelqu'un. Tu mérites d'être heureux.» Elle sourit une nouvelle fois mais retourne à sa mine triste. Elle avale difficilement sa salive, sa gorge étant serré plus qu'à son habitude. Elle veut que Hunter soit heureux. Oui. C'est ce qu'elle désire le plus au monde. Seulement, elle avait espéré qu'il se sentirait heureux avec elle. Qu'il serait comblé et emplit de joie à l'idée... À l'idée que peut-être.... Ils avaient une autre chance. Sutton en ce moment emprunta le changement de Emrys, celui de refouler ces sentiments. Car si ce n'était que d'elle, elle partirait en pleurant. Mais elle devait se montrer forte malgré ce qui se passait. « On a fait du chemin toi et moi depuis notre rencontre, pas vrai ? Je crois qu'on a subis pas mal de choses, ensemble ou séparément. Et crois-moi, chacun de nos instants étaient sans doute les plus forts de mon existence. » Elle sourit en le regardant doucement. Il avait raison. Les moments qu'ils avaient passé ensemble avaient été les plus merveilleux de sa vie. Peu importe les autres hommes qui viendraient dans sa vie, aucun d'entre eux n'étaient Hunter. Aucun ne pourrait combler le manque qu'il avait laissé en même temps que son départ de sa vie. Sutton était déjà blessé par la première balle de Hunter, énormément. Mais elle ne le montrait pas. « Et tu seras toujours ma Sutty oui .. mais plus comme avant. » Bang. Un deuxième coup, qui la blessa plus qu'elle aurait pu le penser. Elle tenta de parler mais bégailla. Sa bouche s'ouvrit et se ferma mainte fois. Que répondre... Que dire.. Que faire. "Mais plus comme avant" ces paroles.. ces paroles si fortes la blessaient déjà. Et elle sait, que jamais elle ne pourrait se les retirer de la tête. Elle fronce les sourcils, ravale sa salive, elle détourne le regard, ferme les yeux. « Est-ce que... Hum... Est-ce-que tu veux toujours de moi dans ta vie? Est-ce-qu'il y a toujours une place?... Ou pas? Tu veux qu'on se sépare... qu'on ne se revoit plus...? » Elle tentait de garder son chagrin à l'intérieur de ne pas démontrer sa peine. Elle qui n'était pas capable de contenir ces émotions, réussissait bien. Si ce n'était le tremblement qui parcourait son corps afin de retenir les larmes de couler de ces yeux remplis d'eau. Elle passa une main furtivement sur son visage pour retirer les larmes qui étaient peut-être tomber sur ces joues. « Je ne suis pas partie parce que je ne t'aimais pas... Au contraire. Je ne voulais pas que tu es à subir mes pleurs et mes humeurs. Mais.. Quand tu es parti... Quand je suis arrivé un sourire sur les lèvres, criant ton nom... Quand j'ai compris... Je n'ai jamais été capable de me remettre. Ma mère et puis ça... » Elle baisse le regard. C'est perdu. Tout ça est perdu et à cause d'elle. Parce qu'elle était partie. Parce qu'elle ne lui avait peut-être pas assez fait confiance. Elle avait détruit leur couple. Leur idylle parfaite. C'était sa faute si en ce moment il la rejetait. S'il ne voulait plus d'elle. Et elle comprenait. Mais elle refusait de se dire la vérité. Car elle le savait, si elle l'avouait, elle risquait de dépérir plus que jamais. Son amour pour Hunter était vrai. La chose la plus sûre de sa vie. Elle qui avait perdu sa famille, se sentait chez elle prêt de Hunter. Mais ces sentiments prêt de lui la tuait. Ils avaient été si prêt pendant longtemps... et même la dernière fois. Comment voulait-il qu'elle oublie tout? Qu'elle passe à autre chose? Quand il avait parler d'Amelia.. voulait-il dire par là qu'il ne pouvait pas la pardonner elle non plus? Que jamais.... il ne pourrait? Sutton prit une grande respiration. « Est-ce-que tu es en train de me dire que mon départ est plus impardonnable que ce qu'Amelia a fait? » Stupide, idiote. Elle ne voulait pas connaître la réponse. Pourquoi avait-elle dit ces mots? Elle retournerait chez elle le coeur fracassé, blessé, en sang. Tout ça, parce que l'homme qu'elle avait toujours aimé, ne pourrait jamais la pardonner son erreur.

_________________
someone tell me when i can start a g a i n and rewrite this story. how long can i stay, l o s t without a way to rewrite, i wish i could r e w r i t e this story. / COLLINSDOBREV
Revenir en haut Aller en bas
https://ultraviolence.forum-canada.com
Hunter Forbes

Hunter Forbes

Messages : 41
Subscribed : 24/10/2014
Credits : undercover

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMar 2 Déc - 22:12


SUTTON&HUNTER
« C'est bien! ... je veux dire que tu es trouvé quelqu'un. Tu mérites d'être heureux.» Ils le méritaient tout les deux. Hunter était même persuadé que ce qu'ils méritaient le plus, c'était d'être heureux ensemble, comme il l'avait toujours imaginé, comme il s'était rêvé si longtemps à le vivre. C'est sans doute cette mélancolie qui l'empêche de répondre à ce que dit Sutton, bien sur, il y a là une infime gentillesse dans ses propos mais une part de lui ne peux s'empêcher de souffrir face à ce qui lui semble être une certaine indifférence, un certain désir de passer à autre chose, comme il a prétendu le vouloir en lui parlant de Keegan. « Est-ce que... Hum... Est-ce-que tu veux toujours de moi dans ta vie? Est-ce-qu'il y a toujours une place?... Ou pas? Tu veux qu'on se sépare... qu'on ne se revoit plus...? » Fléau de l'âme. Question rhétorique. Réponse évidente. Hunter voulait de Sutton dans sa vie, évidemment. Puisque Sutton était sa vie. Quand elle n'était plus là, il avait l'impression d'être entre désert et banquise, entre brûlant et glacé. Mais toujours seule. Toujours. Il regarde son petit corps trembler doucement, sans trop être sur de ce à quoi cela peut être dû. « Je ne suis pas partie parce que je ne t'aimais pas... Au contraire. Je ne voulais pas que tu es à subir mes pleurs et mes humeurs. Mais.. Quand tu es parti... Quand je suis arrivé un sourire sur les lèvres, criant ton nom... Quand j'ai compris... Je n'ai jamais été capable de me remettre. Ma mère et puis ça... » Lui aurait voulu être là, il aurait voulu savoir, voulu comprendre. Il aurait désiré tant de choses, tant de chemins différents qui les auraient mené à quelque chose de plus grand, plus beau que l'hécatombe sentimentale dans laquelle ils avaient sombré. Car quoique Hunter puisse en dire, tous ses efforts pour remonter la pente semblait désormais vain alors que Sutton devant lui lui rappelait ô combien il avait ardemment désiré son retour dans sa vie. En comprenant à quel point il s'était fourvoyé en croyant pouvoir l'oublier, en pensant qu'il s'en remettrait. « Est-ce-que tu es en train de me dire que mon départ est plus impardonnable que ce qu'Amelia a fait? » Il lève la tête, comme choqué par ses propos. Le pardon. Hunter avait apprit à le faire, à le donner. Avait perdu cette force après la tromperie de sa femme et réhabilitait lentement cette habitude avec une lenteur non dissimulée. Mais c'était Sutton. Et elle révélait le meilleur de lui-même. Doucement, il s'approche d'elle, ému par ses tremblements. Ses bras entoure son petit corps qu'il avait tant espérer frôler de nouveau. La serrant contre lui comme si elle menacait de s'envoler, caressant ses cheveux bruns à l'odeur inchangés. « J'aurais voulu qu'on prenne un autre chemin. Que notre vie soit belle. » Il souffle les mots à son oreille, refusant de se soustraire à son regard,trop effrayé à l'idée de perdre le contrôle, de faire une erreur, de trompé Keegan comme sa femme l'avait trompé. « Et plus que tout, j'aurais voulu que jamais tu ne souffres par ma faute, mon absence. Peu importe la raison qui la justifie. J'aurais voulu savoir te protéger de tous les maux de ce monde. Et je suis désolé d'être un d'eux. » Ses yeux clos, il hume encore une dernière fois l'odeur de Sutton, cherchant à ravaler les larmes de douleur qui menace de transpercer ses paupières. Finalement, quand le flot d'émotion se calme, il les rouvre et doucement, recule. Caressant la joue de Sutton avant de replacer une distance entre eux, cherchant une sécurité stupide. « je te pardonnerais même le meurtre d'un Dieu, Sutton. Puisque c'est toi. Et je suis persuadée qu'une part de ma vie est irrémédiablement liée à la tienne, alors puisque nous nous sommes retrouvés, je refuse que tu t'éloignes encore. » Il esquisse un vague sourire, ému, mélancolique. Son cœur se comprimant contre sa poitrine, il semble prêt à exploser. D'amour ou de mélancolie, il ne sait pas trop.



Revenir en haut Aller en bas
Sutton Fawkes
one l a s t time i need to be the one takes you h o m e;
Sutton Fawkes

Messages : 611
Subscribed : 10/10/2014
Credits : © argents, tumblr.
Face + dc : nina dobrev (dc: laura, tiff et leigh)
Pseudo : hales, clau.
Job + $ : propriétaire d'un refuge pour animaux, $$$.
Heart status : lately i've been waking up alone.
Years-old : twenty-six yo.

Feuille de personnage
RELATIONSHIP:

walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) EmptyMer 3 Déc - 5:46

Elle referme la bouche, tremblante et ne sachant plus ou se mettre. Bien que la galerie de Hunter soit grande, il semblait manquer d'espace, d'air. Elle avait besoin de se sentir à l'air frais. Peut-être que sortir dehors, de s'enfuir et de ne pas entendre sa réponse serait mieux? Peut-être que de cette façon-là elle ne pourrait pas être blessé? Et puis soudainement il s'approche et la prend dans ces bras. Elle se calme, comme à chaque fois. Ces bras, son odeur, sa chaleur, l'apaise. Comme un enfant dans les bras de sa mère, qui s'y refuge lorsqu'il est terrorisé. Et en ce moment, elle est pétrifier qu'il la rejette. Sutton ferme les yeux et le sert dans ces bras, prenant une bonne bouffé de son odeur. L'imprégné dans sa mémoire à nouveau. Mauvaise idée. Il a la meilleure odeur du monde. « J'aurais voulu qu'on prenne un autre chemin. Que notre vie soit belle. » Ces quelques mots la font tressaillir. Elle aurait tant voulu, elle aussi, qu'ils vivent heureux. Qu'ils se marient, qui sait, et qu'ils aient des enfants. Pourtant, la vie les avaient séparés. Le destin avaient décidé autre chose pour eux. Et les voilà, se retrouvant toutes ces années plus tard en ne pouvant être ensemble. Maudit d'une façon terrible. « « Et plus que tout, j'aurais voulu que jamais tu ne souffres par ma faute, mon absence. Peu importe la raison qui la justifie. J'aurais voulu savoir te protéger de tous les maux de ce monde. Et je suis désolé d'être un d'eux. » Et juste comme ça, elle sent les larmes venir à ces yeux et doit sourire pour cacher ces larmes. Elle renifle un moment, met sa main sur sa bouche et dérive son regard. Si elle le regarde, elle se mettra à pleurer. Elle ne veut pas recommencer, elle en a marre de pleurer, d'être faible. Alors elle reprend le dessus sur ces sentiments, le regarde, tel l'homme merveilleux qu'il est et soupire, l'écoutant parler, ne pouvant rien dire. Bouche bée, sans mots et sans voix. « Je te pardonnerais même le meurtre d'un Dieu, Sutton. Puisque c'est toi. Et je suis persuadée qu'une part de ma vie est irrémédiablement liée à la tienne, alors puisque nous nous sommes retrouvés, je refuse que tu t'éloignes encore. » Sutton ouvre la bouche. Pendant une bonne minute elle le regarde stupéfaite. Ces mots... ces paroles.. sa voix... Si ce n'était pas qu'il avait quelqu'un, elle lui aurait certainement déjà sauté dessus. Enfin, elle serait déjà parti le rencontrer pour l'embrasser. Mais elle ne peut pas, ne veut pas. Ce serait lui rappeler cette nuit qu'ils ont passés ensemble. Comme si elle était encore chaste, elle pose sa main sur ces lèvres, ébahit. Que doit-elle faire? Elle ne pourra pas continuer comme ça, à être autour de lui sans craquer. S'il n'était pas lucide pendant cette nuit-là, elle, au contraire, l'était complètement. Chaque minutes. Toutes les parcelles de son corps frémissaient en se rappelant les caresses et baisers de Hunter sur sa peau. Elle tait toujours nu devant lui, même si elle avait des vêtements, il pouvait voir à travers elle. Chose qu'il avait toujours le seul à pouvoir accomplir. « Hunter, tu n'es pas un fardeau, un maux, ou peut importe! Ne pas être avec toi, ne pas t'avoir prêt de moi l'est! Tu crois vraiment que j'ai pu vivre avec ma conscience? Combien de fois m'ai-je demandé ce que j'avais fait de mal pour que tu me quittes. Mais tu n'as jamais été en tord. J'ai toujours été celle en faute et je ne l'ai jamais vu. » Elle cesse ces paroles. C'est de la torture, elle ne peut continuer comme ça, à espérer, penser que tout ira bien. Qu'elle est en faute. Sutton avale sa salive. Elle doit le dire. « On ne peut pas revenir en arrière et changer les décisions qui ont été prises. On doit vivre avec elles. » Elle prend une pause pour le regarder et doucement mettre une main sur son bras, qu'elle retire quelques secondes plus tard pour reprendre. « Et je ne crois pas que j'y changerais quoique ce soit. » Sutton revient à sa positon originale, de quelques minutes plus tôt. Trop loin de lui. Même à un mètre de lui, elle se sent trop loin. Elle a besoin de constamment pour le toucher, qu'il lui soit à porter de main. Elle le veut lui, mais tout l'Univers semble conspiré contre eux. « Dieu...Je-J'ai envie de t'embrasser, si tu savais. Mais... » Elle ne finit pas sa phrase, respirant maintenant bruyamment, tentant de se calmer. Non, Sutton. Se répète-elle sans cesse. Elle fait un pas vers l'arrière au lieu de l'avant pour calmer cette ardeur qui lui prend soudainement. Comment peut-elle rester de marbre après ces paroles? Comment ne pas fondre, ne pas se précipité sur lui et l'embrasser? Lui dire qu'elle veut cette vie avec lui, là, maintenant. Et je … je ne suis plus seul. Ces paroles servent à réduire toute envie de s'approcher et de l'embrasser. Elle ne veut pas être l'amante, le partager. Non. Si elle doit l'avoir, elle doit l'avoir pour elle seule. Elle qui n'est pas de nature possessive ou jalouse, le devient prêt de Hunter. S'il doit être sien, ce sera complètement, pas par partiel. Tout ou rien. Sutton s'accroche à cette pensé. Elle mérite ce peu de respect. Tout comme lui.

_________________
someone tell me when i can start a g a i n and rewrite this story. how long can i stay, l o s t without a way to rewrite, i wish i could r e w r i t e this story. / COLLINSDOBREV
Revenir en haut Aller en bas
https://ultraviolence.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




walking on air (r/hunter) Empty
MessageSujet: Re: walking on air (r/hunter)   walking on air (r/hunter) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

walking on air (r/hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHASING THEIR TAILS :: BROOKLYN HERE I COME :: Dumbo :: Forbes Photography Studio-